Délicieuse tarte de saison aux abricots

Au début de l’été, l’abricot fait son apparition sur les étals des marchés. Il se prête très bien à la réalisation de garnitures de tartes. Une solution facile est de trouver la pâte feuilletée congelée sans gluten Schär, en vente chez Toupargel ou chez Thiriet :

26478

La sortir à l’avance du congélateur, l’étaler dans un moule rond pas trop grand (28cm idéalement), la percer de petits trous de pointes de fourchette un peu partout. Puis laver et couper les abricots : ceux qui favorisent l’esthétisme garderont les oreillons ; les gourmands qui veulent se gorger du goût de l’abricot couperont les fruits en petits morceaux, ce qui permettra de mettre plus d’une quinzaine d’abricots sur la même tarte !

Mettre au four une demi-heure (160-180 degrés), saupoudrer de sucre selon le goût choisi et remettre au four cinq minutes pour caraméliser le sucre. On peut également ajouter des amandes effilées ou des éclats de pistaches : à vous de faire preuve d’imagination et surtout, de vous régaler!

2014-06-27 20.00.04

De délicieuses tartes pourront être réalisées avec les pommes ou les poires en hiver, les quetsches à l’automne. Il doit également être possible de mettre des fraises avec une crème tapissière entre la pâte et les fruits : encore faut-il trouver la recette de crème pâtissière sans gluten…

Sans gluten pas zen au Bhoutan

Férue d’alpinisme, d’altitude et d’Himalaya, je me réjouissais de ce séjour au Bhoutan. La nature et les visites de monastères ont été à la hauteur des espérances et je suis effectivement revenue en total décalage avec notre mode de vie occidental tant les Bhoutanais sont sereins.

174-Punakha Dzong

090-Jomolhari trek

J’ai par contre souffert de l’alimentation disponible localement. Viandes et légumes sont en sauce ou sont marinés avec de la sauce soja, ennemie bien connue des intolérants au gluten, voire avec de ‘l”oyster sauce”, qui contient de l’amidon de blé.

Les piments qui baignent dans le fromage fondu et que les locaux adorent risquent de risquer un autre choc, genre celui subi par le capitaine Haddock dans Tintin au Tibet…

110

Les repas pris ‘en route’ dans des restaurants pour touristes présentent des buffets avec des plats préparés et ce menu n’a pu être modifié. Même lors d’un buffet d’un hôtel 5 étoiles, je n’ai pu manger que des crudités, quelques asperges cuites au beurre et… évidemment, le riz rouge produit localement.

234

Le riz, c’est aussi ce qu’avait prévu le cuisinier du trek, paraît-il familier avec la cuisine sans gluten: riz le matin, riz le midi et riz le soir… Le rêve, en quelque sorte !

Une bonne part de mon bagage était heureusement constituée de produits sas gluten emmenés de France: de quoi prendre un petit déjeuner ainsi que quelques biscuits pour manger en route, surtout lors d’une longue journée de marche.

Conclusion : le pays vaut le détour mais partez “équipé(e)”, le sac plein de produits sans gluten pour pallier l’insuffisance des denrées disponibles localement.

061-Jomolhari trek

Plus d’images de ce trek du Jomolhari au Bhoutan sur www.ice-altitude.com.

C’est l’été, vive les sorbets faits maison !

Nous sommes allés le week-end dernier faire la cueillette de fruits dans un des jardins et fermes autour de Paris. Fraises et framboises sont disponibles en ce milieu du mois de juin. Comble du luxe, les fraises sont dites ‘suspendues’ : plus besoin de se casser le dos sur les fraisiers à tas de terre ! Bilan : plus de 10 kilos ramassés en un quart d’heure, avant de régler leur sort à quelques deux kilos de framboises. Le plus dur reste à faire: la confection des sorbets !

Pour les fraises, on ajoute du sucre (les recettes sont partagées et j’ai mis 40%, ce qui se révèle un petit peu trop), un jus de citron et un simple coup de mixer suffit avancer de verser dans les bacs pour le congélateur.

IMG_1083 fraises

Pour les framboises, nous préférons enlever la plus grande partie des grains en passant les fruits à la grille fine du moulin à légumes.

IMG_1084 framboises

Sucre (même proportion que pour les fraises) et jus de citron, mixer et au congélateur ! On s’est autorisés une fantaisie qui enchantera les petits et grands en utilisant les moules à esquimaux vert et roses achetés chez Ikea : topissime !

_MG_0464 esquimaux _MG_0465 esquimaux

A l’heure où les glaces industrielles contiennent presque toutes du sirop de glucose très (trop) souvent issu du blé, n’hésitez plus, courrez dans les champs ou au marché et confectionnez vos propres glaces naturellement sans gluten! Mais anticipez et prévoyez la place dans le congélateur ! (pas comme nous…)

Casa Ramon, c’est bon !

Surprise chez Monoprix ce soir : à la recherche d’un des rares churizos compatibles avec les contraintes du GF (comme d’habitude, il faut lire les étiquettes avec attention), nous avons découvert une marque visiblement attachée à des produits ultra-naturels : Casa Ramon. C’est déjà appréciable pour tous, mais cela va plus loin : les ingrédients du chorizo montrent un produit tout à fait compatible avec l’absence de gluten (alors que bien des fournisseurs le “renforcent” avec du sirop de glucose, souvent de blé). Mieux, conscients de l’importance de cette qualité, leur saucisson sec est aussi clairement étiqueté “sans gluten”.

Merci et bravo à Casa Ramon !

Saucisson et chorizo de CasaRamon

Haagen-Dazs

Les crèmes glacées sont généralement peu attirantes pour les intolérants au gluten. Trop de produits industriels contiennent des épaississants dont le redoutable amidon (de  blé dans 90% des cas en Europe). Ou, plus insidieux, le glucose qui lui aussi provient majoritairement du blé et dont l’accumulation peut incommoder certains malades cœliaques particulièrement sensibles.

Alors, en dehors même des morceaux de spéculoos ou de cookies que comportent certaines glaces Haagen-Dazs, difficile d’oublier le fait qu’il y a aussi du glucose de blé. Dommage… pour les papilles, tant mieux… pour la ligne?

Haagen Dazs

Rome

Italien sans gluten
  • Pane senza glutine (pain sans gluten)
  • Celiachia (maladie cœliaque)
  • Non sopporto farina di frumento (je ne supporte pas la farine de blé)
  • Posso essere molto stufo (je peux être très malade)

L’Italie semble être bien plus aimable avec la maladie cœliaque que la France. Dès notre arrivée à Rome, nous avons trouvé une épicerie de quartier qui offrait un rayon sans-gluten tout à fait correct (ce qui est pratiquement inconcevable à Paris en dehors des quelques supermarchés et magasins bio qui sont bien connus par ailleurs).

Comme souvent en voyage, nous avons eu (fin 2012) quelques difficultés à trouver des restaurants complètement sans gluten (les restaurants indiens, pakistanais, japonais et chinois sont toujours une bonne réserve).

Par contre, nous avons eu un coup de chance exceptionnel en tombant sur la Taverna Barberini (Via delle Quattro Fontane 160). Nous revenions à pied d’une visite du Palais du Quirinal, il était tard, nous avions vraiment faim et cherchions un restaurant où manger. Nous étions prêt à considérer n’importe quelle option et nous sommes arrêtés devant le premier restaurant rencontré, apparemment sans prétention mais qui s’est révélé être un des rares restaurants de Rome complètement gluten-free (GF) et absolument délicieux ! Après la première surprise du menu sans gluten, il fallait voir les yeux ravis de Marion quand ont défilé les pizzas sans gluten, les plats de pâtes garantis senza glutine  sans oublier le tiramisu au dessert !

La nourriture est parfaitement délicieuse ; il n’est pas nécessaire de faire des sacrifices sur la qualité ou sur le goût, pour voir disparaître la farine de blé. Le personnel est parfaitement compétent, aimable et disponible. Il vous apporte de petits morceaux de pain à beurrer en attendant que votre plat soit prêt. Les pâtes sont cuisinés dans une casserole spécifique et les pizzas dans un four dédié. Si la salle n’a pas la sophistication de certains restaurants de luxe, l’endroit est simple, assez gentil et rempli de bon nombre d’habitués. Aucun intolérant au gluten ne peut se permettre de passer par Rome sans s’arrêter à la Taverna Barberini !

NB : Les accompagnants peuvent manger normalement (le ‘sans gluten‘ n’est pas imposé même s’il est aussi bon que le reste).

Thiriet Puteaux au service du GF

Une initiative toute bête mais très bien. Chez Thiriet (magasin de Puteaux), vous pouvez demander à l’entrée le petit cahier préparé par le personnel pour faciliter la recherche des produits sans gluten dans les bacs de surgelés.

Aucune garantie mais cela réduit le temps passé à lire les listes d’ingrédients. Merci Thiriet d’avoir ainsi pensé à faciliter la vie aux intolérants au gluten, même au delà du rayon sans gluten.

Crêpes sans gluten, avec la myrtille, sans la neige

crèpesQui dit Mardi-Gras dit crêpes… Nous avons récupéré de la farine sans gluten et allons pouvoir l’essayer ! Des œufs, un peu de matière grasse, du lait, avant de laisser reposer… Le hic est que la poêle à induction n’a pas un véritable revêtement type Tefal : Yves est déçu de ne pas pouvoir faire sauter les crêpes. D’autant plus que j’ai  monté les œufs en neige, ce qui ne semble pas du tout convenir à la farine. Nous passons finalement un grand coup de mixer dans le saladier pour faire retomber les œufs, puis retentons l’expérience… c’est sensiblement mieux ! Il ne reste qu’à agrémenter de jambon et de fromage, ou de sucre, ou encore de confiture de myrtilles… Yves préfère le chocolat et le miel. A chacun sa recette pour profiter pleinement de ce savoureux repas sans gluten.

Tribulations d'un couple gluten free