Archives de catégorie : boulangerie

Bagels sans gluten…. et autres gourmandises en provenance d’Écosse

Lors d’un séjour à New York, avant le diagnostic de la maladie cœliaque, j’ai découvert les bagels, ces drôles d’anneaux de pain agrémentés de toutes sortes de façons (aux graines, aux raisons secs, à la cannelle, avec un glaçage…). Les Américains en sont friands, les Français ne les ont découverts que récemment et adoptés rapidement, recouverts de glaçage multicolore ou faisant office de pain  à hamburger.

Une vingtaine d’année plus tard (!), séjournant en Alaska, j’ai eu le plaisir d’en trouver dans des rayons de supermarchés consacrés aux produits sans gluten. Alors là, la France a vraiment des progrès à faire : de retour d’Alaska, j’ai tapé ‘bagel sans gluten‘ sur Google et même dans ce temple du commerce en ligne qu’est Amazon.fr : pas terrible, aucun aucun site marchand ni vendeur. En essayant gluten-free bagels, cette fois, une foule de références sort : enfin !

Enfin ? Bof… Une foule d’adresses de boutiques et cafés aux États-Unis (les veinards), et un seul site marchand qui accepte d’envoyer en France : GlutenFree Palace. Quoique… il faut être sacrément motivé : 140 frais de port facturés pour un montant similaire de commande (quitte à faire venir des bagels d’outre-Atlantique, autant que ça vaille le coup !)… J’étais motivée, et ai attendu huit semaines…. parce que les 140$ ne servent pas à payer un trajet en avion mais bien un trajet en bateau avec un transit sur les quais d’un port quelconque où mes bagels se sont perdus… Arghhhhhh ! Damned !

Le fabricant a bien remboursé (cela en dit long sur son niveau de marge !) mais j’en suis restée au point mort : comment manger des bagels en France ?

La réponse est partiellement venue d’outre-Manche, où la marque Udi’s est commercialisée et distribuée notamment par les supérettes Tesco que l’on trouve facilement en centre-ville. Top ! Mais les délais de consommation sont extrêmement courts et il faut vite revenir en France pour les congeler. J’adopte donc la solution : dès qu’un(e) ami va à Londres, hop, je lui demande des ramener des bagels !

Udis

Bon d’accord, mais je n’ai pas tellement d’amis qui vont en Angleterre et puis ça prend pas mal de place dans les valises. En continuant à chercher sur la toile, j’ai découvert le site d’une boulangerie sans gluten située en Écosse. Un site avec plein de produits bien alléchants et la possibilité d’expédier en France pour 9£ de plus qu’une livraison habituelle : il faut essayer !

www.wheatfreebakerydirect.com

Donc, voici ce que cela donne. Mes attentes étaient fortes, elles n’ont pas été déçues !

IMG_4992

Les bagels, les bagels ! Nature ou aux graines de sésame ! Top !

IMG_4990

Une mie toute légère, comme pour l’ensemble des pains confectionnés par ces artisans qui sont également parvenus à obtenir dans certains cas une très belle croûte, du jamais vu pour les marques habituelles ! La qualité de ces produits est inattendue et le plaisir à les consommer à hauteur de cette performance !

IMG_5003

Quelle mie légère !IMG_5010

Admirez la croûte autour de la tranche de pain !

IMG_5006Enfin des pains à hamburgers assez grands pour y loger le steak, et moelleux à souhait de surcroît ! Mmmhhh…

Bref, si vous vous débrouillez un minimum en anglais, n’hésitez pas une seconde. Ces produits n’ont pas la vignette permettant d’avoir un remboursement partiel de la Sécurité Sociale, mais bon, une fois de temps en temps, pour se faire un petit (un gros !) plaisir…

IMG_4986

Nouveautés et avis des consommateurs sur https://twitter.com/WheatFreeBakery

Ils ont aussi des gâteaux que je n’ai pas testés. Si vous décidez de les goûter, dites-moi s’ils sont bons !

Grille-pain à usage réservé

Pain grilléLes pains sans gluten sont le plus souvent (toujours ?) des pains pré-cuits qui ont besoin d’être repris avec une dernière cuisson au four ou au grille-pain. On peut utiliser le four mais c’est plus long et contraignant qu’un grille-pain.

Attention cependant: pour éviter toute pollution au blé, il est impératif de réserver un grille-pain au pain sans gluten. Ici, pas de problème vu que seule Marion consomme du pain grillé (donc sans gluten). Mais une recommandation pour ceux et celles qui doivent cohabiter : deux grilles-pain séparés. Mieux, il vaut mieux les éloigner l’un de l’autre étant donné qu’un grille-pain a tendance à envoyer balader les miettes de pain grillé un peu partout autour de lui (un vrai problème en matière de pollution au gluten ; seule solution : la zone gluten interdite à l’intolérant, mais c’est compliqué à gérer).

Ou encore mieux : pas de pain normal, juste des pains gluten-free ! Mais lors, quid des croissants?…

Papy fait du bio

Dernière nouvelle : nous apprenons la fermeture définitive de PapyBio. C’est donc à notre plus grand regret que l’article ci-dessous reste seulement comme hommage à une idée merveilleuse. Qui veut la reprendre ?


PapyBio est un chouette papy à Paris qui ne se contente pas de laisser tomber le gluten pour ses produits mais qui est en train de construire un univers bio et sans gluten autour de la pâtisserie du 51 rue de Richelieu :

  • boulangerie
  • pâtisserie
  • atelier de confection de macarons
  • mini-épicerie bio et sans gluten
  • cours de cuisine bio

Ici, pas de chichis, pas de marketing. L’emballage vient clairement après le produit. La boutique manque un peu de charme, reste assez froide et un peu vide au premier regard ; mais le principal est ailleurs. PapyBio aime les bons produits et cela se sent immédiatement.

Je ne sais pas ce qui a lancé le lieu, mais je trouve que les préparations pâtissières sont vraiment ce qui attire l’œil immédiatement. Bien sûr les macarons sont en première place (de la vitrine au premier étal du magasin), mais j’ai été attiré par la présentation des pâtisseries. Et comment ne pas l’être en face de religieuses, de tartes citron ou de Paris-Brest qui ont toute l’allure nécessaire pour faire saliver le premier gourmand venu.

Je me moque de savoir s’il y a du gluten ou pas, je croquerai cette religieuse. Pour Marion, c’est idéal de savoir qu’elle vient sans céréale toxique, et c’est tant mieux.

Nous avons tellement aimé l’allure que nous avons pris quelques photos, juste pour le plaisir.

Miam, les religieuses...
Religieuses au chocolat

Ensuite, nous avons goûté ces dignes représentantes du clergé féminin et il n’y a rien à dire : le chou, si difficile à faire sans farine de blé selon la plupart des pâtissiers, est ferme et croquant à l’extérieur tout en gardant sa souplesse à l’intérieur ; la crème est fondante mais de belle tenue sans l’aide de l’amidon tant redouté.

Essayé un samedi, nous y sommes retournés le samedi suivant. C’est dire !

Tous les détails sur leur site web, PapyBio.com, lui aussi sans blabla, sans fioriture inutile. Juste les photos du curieux papy qui fait du sans gluten.